Méditations…

Photographie prise par Manuel Vaquero à Madrid, en 1925.

 

Les récents propos tenus par Sébastien Castella ont été largement commentés par le monde taurin. Sortis du contexte dans lesquels ils ont été émis, ils servirent de bâton permettant à certains de battre le torero biterrois. Afin d’alimenter le débat, je propose aujourd’hui un extrait de Sangre y Arena, écrit par Vicente Blasco Ibañez en 1908… Comme quoi, le débat n’est pas tout à fait récent. Au dire du Nacional, la tauromachie était une survivance du passé, un jeu barbare ; mais elle n’en avait pas moins ses grands hommes, aussi dignes de respect et d’admiration que les autres. « Où prends-tu que cet art-là soit réactionnaire ? lui répliquait le docteur ? Tu as un coeur d’or, Nacional, et tes intentions sont les meilleures du monde ; mais cela n’empêche pas que tu sois un ignorant. Apprends donc, pour ta gouverne, que les courses de taureaux ont été un progrès. Tu m’entends bien ? Je dis un progrès, un adoucissement des moeurs, un divertissement moins cruel que les spectacles auxquels notre peuple se complaisait auparavant. » Et Ruiz, verre en main, se mettait à parler, à parler, ne s’interrompant, de temps à autre, que pour boire un coup :  « Prétendre que la tauromachie remonte à une haute antiquité, c’est commettre une lourde erreur ou un gros mensonge. Il est vrai que jadis, en Espagne, on tuait des taureaux pour amuser les gens ; mais l’art tauromachique, tel qu’il se pratique aujourd’hui, est de date relativement récente. Le Cid attaquait des taureaux à la lance, c’est entendu. Les chevaliers maures et chrétiens joutaient contre des taureaux dans les carrousels, je vous l’accorde. Mais il n’existait point alors de toreros professionnels, et on ne se mettait point en peine de donner aux bêtes une mort noble, conformément aux règles d’un art. » Vicente Blasco Ibañez, Sangre y Arena. Un siècle après, quel est le statut de la corrida contemporaine ? Pourquoi se rencontrent, dans un cadre spécifique, un homme et un animal ? Pourquoi un rituel temporise et ordonne cette rencontre ? Telles sont les questions que nous devons nous poser. Telles sont les questions auxquelles nous tenterons de répondre au cours de cette aventure, à travers l’approche que nous aurons de l’art tauromachique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s