Les taureaux voyageurs de la temporada 2013

Duermevela-84 de Parladé, du guarismo 8.

Duermevela-84 de Parladé, du guarismo 8, dans les corrales de Malaga.

   Si l’aficionado ou le public occasionnel ne s’en doute pas, nombreux sont les taureaux qui, au cours de la saison taurine, voyagent d’arène en arène. Parmi eux, l’un des plus célèbres, Duermevela-84 de Parladé (Juan Pedro Domecq), lidié à Zaragoza en fin de saison, avait été choisi comme sobrero à Séville en septembre 2012, puis à Malaga en août 2013 et, quelques mois plus tard, à Madrid les 4 et 6 octobre 2013. Il arriva à Zaragoza en début de féria et il prit part à la corrida de Nunez del Cuvillo pour remplacer un animal refusé lors du reconocimiento. Il se révéla être l’un des taureaux importants de la saison. Il faut croire que les multiples manipulations qu’il subit n’eurent aucune incidence négative sur son comportement. Un cas similaire, celui de l’extraordinaire taureau Desvan, de Victoriano del Rio, auquel El Juli coupa les deux oreilles et la queue à Vistalegre en 2002, met en évidence le fait que la bravoure réelle n’est pas inhibée par les multiples manipulations que le taureau peut subir au cours de sa vie. Il y a là un mythe qu’il convient parfois de questionner. En revanche, il semble certain que ces manipulations ont une incidence notoire sur les animaux dont la bravoure comporte des failles. Alors, l’incidence de ces manipulations pourra être compensée par la recherche intransigeante d’une bravoure sans faille.

Fandino et Duermevela, dans les arènes de Zaragoza

Fandino et Duermevela, dans les arènes de Zaragoza. Photographie Arjona

Comme Duermevela-84, des dizaines de taureaux ont voyagé au cours de l’année 2013 avant d’être toréés. C’est le cas par exemple du Fuente Ymbro auquel David Mora coupa une oreille à Nîmes en septembre dernier. Ce taureau, Embriagado, avait été sobrero dans les arènes de Mont de Marsan au cours du mois de juillet.

Il est intéressant aussi de constater les liens qui se tissent entre les différentes arènes. Les plus grandes échangent entre elles les taureaux les plus sérieux, comme s’il y avait une pénurie de taureaux présentant une morphologie suffisamment imposante pour être approuvés lors de l’épreuve du reconocimiento.

 

Ganaderia Taureau Sobrero à Lidié à
Parladé Depravado-2 Santander Valladolid le 9 septembre
Juan Pedro Domecq Sombrero-50 Santander Almeria le 21 août
Juan Pedro Domecq Hilador-71 Valencia Malaga le 24 août
Juan Pedro Domecq Garafa-41 Cordoba Malaga le 24 août
Juan Pedro Domecq Discolo-83 Sevilla (n) Valencia le 27 juillet
Juan Pedro Domecq Jergosa-131 Sevilla Valencia le 27 juillet
Juan Pedro Domecq Dubitativo-50 Almeria Valladolid le 5 septembre
Juan Pedro Domecq Alboroto-13 Huelva Almeria le 21 août
Jandilla Fogoso-136 Valencia Albacete le 12 septembre
Alcurrucén Marchoso-9 Albacete (2012) Madrid le 2 mai 2013
Fuente Ymbro Embriagado-178 Mont de Marsan Nîmes le 12 septembre
Fuente Ymbro Marqués-151 Valencia (n) Cuenca le 27 août
Fuente Ymbro Impagado-41 Sevilla Bilbao le 23 août
Domingo Hernandez Piador-55 Pamplona Bilbao
Domingo Hernandez Huérfano-10 Santander Almeria le 22 août
Domingo Hernandez Baboso-85 Valencia Mars Valencia feria de Julio
Carmen Segovia Lanzavientos-24 Madrid 14 mai Madrid le 19 mai par Juan Bautista (oreille)
Victoriano del Rio Jocundo-42 Madrid Pamplona le 10 juillet
Victoriano del Rio Cantinista-173 Madrid Malaga le 23 août
Valdefresno Pitonero-55 Valencia Santander le 26 juillet