Les pierres précieuses de l’Ilon

 

SONY DSC

En achetant dans les années 80 les terres du Mas de l’Ilon, situées entre Crau et Alpilles, au sud de Fontvieille, Patrick Laugier découvrait un écosystème unique en son genre : sur les prairies sèches de la propriété, délimitées à l’Est par de vastes et de sauvages marécages et, au sud, par un bois escarpé, il décida d’installer un élevage de taureaux braves. Dans ce bois, Patrick trouva les derniers galets de Crau qui l’inspirèrent pour donner un nom à l’un des trois fers qu’il possède aujourd’hui : celui de Piedras Rojas.

SONY DSC

Pasajista-527, un exemplaire fin, harmonieux et bas de Dos Hermanas, embarqué pour La Adrada. Il sera toréé par El Cordobés en 5° position.

Aujourd’hui, ce ne sont plus les galets roux du nord de la Crau qui attirent l’attention du passant, mais bien les harmonieux taureaux chatains marqués du fer de Dos Hermanas que Patrick Laugier élève et prépare pour cette saison 2016. Après dix années de sélection, le morphologie des animaux s’est affinée : comme le temps et l’eau polissent les galets, le travail de sélection mis en œuvre par Patrick Laugier lui a permis d’obtenir des taureaux plus fins, plus bas et plus harmonieux. Dix-huit taureaux, dix-huit espoirs ont été préparés cet hiver sur les vertes prairies du Mas de l’Ilon.

 

SONY DSC

Ce samedi 6 août, six d’entre eux défendront les couleurs de la devise bleu et jaune sur le sable des arènes de La Adrada, un village castillan situé au pied de la montagne de Gredos, dans le centre de l’Espagne. Pour les affronter : Sergio Galan, à cheval, Manuel Diaz « El Cordobés » et le péruvien Joaquin Galdos à pied. Ce nouveau défi est significatif à plusieurs égards.

  • En premier lieu, il confirme l’ouverture du marché espagnol aux élevages français de taureaux de combat à l’heure où toutes les arènes de l’hexagone ne font pas confiance aux éleveurs nationaux. Depuis trois années, pour faire face à un manque important de mâles disponibles pour être lidiés en novilladas et en corrida, manque engendré par la forte diminution des cheptels durant ces dernières années de crise financière, plusieurs gérants d’arènes espagnoles sollicitent actuellement des éleveurs français. C’est par exemple le cas du matador César Jiménez qui, ces deux dernières années, a fait lidier des toros des frères Jean-Pierre et Michel Gallon dans les arènes qu’il dirige. Pablo Hermoso de Mendoza a, lui aussi, fait appel à cet élevage afin qu’il fournisse le bétail de plusieurs courses auxquelles il a participé en 2014. Cette expérience s’étant révélée positive (rappelons que l’élevage des frères Gallon a remporté un grand succès dans les arènes d’Iniesta en août 2015 avec l’indulto d’Odalisco), il semble que l’ouverture du marché espagnol se confirme avec la présentation, aujourd’hui, d’un lot de Dos Hermanas à La Adrada
  • D’autre part, pour l’élevage de Dos Hermanas, il s’agit d’un retour en terres espagnoles après la prise d’ancienneté dans les arènes de Madrid le 31 août 2014. Ajouté à la corrida lidiée par Patrick Laugier à Antequera le 30 mai 2010 sous le fer de Piedras Rojas, ce lot sera le troisième présenté en Espagne par la famille Laugier ces six dernières années.
SONY DSC

Quitapenas-534, toréé à La Adrada par Joaquin Galdos.

Il est évident qu’un nouveau succès de l’élevage de Dos Hermanas contribuerait à garantir la pérennité de cette ouverture du marché espagnol aux élevages français. Il confirmerait aussi le bon moment dans lequel se trouve l’élevage, après le succès remporté dans les arènes d’Istres au mois de juin, en particulier grâce à l’excellent Almendrito-634, marqué du fer de Piedras Rojas et primé d’un tour de piste posthume.

SONY DSC

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s